Trotteur Bébé Pour ou Contre ?

Nous avons réalisé un comparatif et un guide d’achat des meilleurs trotteurs bébé du moment, afin de vous guider dans votre choix.

Le trotteur que l’on appelle également « Youpala » est un jouet apprécié par de multiples parents mais décrié par des psychomotriciens. De multiples alertes et d’autres réticences ont mis le doute sur l’usage du trotteur pour les enfants. Pourquoi est-il vu ainsi ? S’agit-il d’un jouet dangereux pour votre bébé ? Que dit la réglementation ? Que penser de cet équipement ? Faut-il en bannir l’usage ?

Trotteur Bébé Pour ou Contre

Trotteur : quels sont les Trois Principaux Avantages ?

Ils optimisent leur indépendance

Quand un petit débute à se mouvoir à quatre pattes et à tenter de marcher en l’absence de protection, ce sont les parents qui sont à leur côté. D’une certaine manière, cette intention protectrice diminue les mouvements ainsi que l’indépendance de l’enfant. Toutefois, au commencement de ses mouvements et de ses petits, le petit devrait pouvoir se mouvoir en totale sécurité là où il le désire. Les plus âgés ne doivent pas s’inquiéter s’ils se servent des trotteurs ; en principe, ces équipements de soutien présentent garantie et sécurité.

Les mamans possèdent plus de marge de manœuvre

Parmi les raisons pour lesquelles les parents optent pour un équipement de ce genre est qu’ils peuvent se libérer un moment. Ceci est important pour limiter la saturation et leur permettre de faire des tâches domestiques.

Et enfin, ils génèrent de l’amusement et de la diversion chez les petits

Avant tout, le trotteur est un jouet adressé pour les enfants. Avec cet équipement, ils profitent plusieurs heures de distraction, ils essayent leurs premières marches et jouissent de la sensation de rouler. En outre, actuellement les trotteurs sont élaborés avec des couleurs éclatantes et des objets pour s’amuser.

Certains sociétés font de ce complément un espace de jeu pour l’apprentissage. Les couleurs, les formes, les sensations et même les sons sont incorporés afin de produits assez attractifs ; il n’y a pas de doute que tout cela contribue à ce que le petit profite d’expériences qui lui seront pertinentes pour la suite.

Quels sont les Trois Principaux Inconvénients de cet Équipement ?

Le trotteur n’optimise pas le développement de la marche

Par le biais d’une assistance artificielle, les enfants ne sont plus confrontés au défi de maîtriser leurs propres mouvements. Le trotteur retient le poids et l’expérience de la marche ne demeure pas intégrale. En plus, certaines théories indiquent que l’utilisation des trotteurs peut engendrer des distorsions.

Bien que les trotteurs présentent de multiples atouts, le petit n’apprend pas réellement à marcher seul. Les muscles des jambes fonctionnent mais avec une aide. Parfaitement, il faudrait un équilibre dans l’usage des trotteurs.

Même si le petit fait quelques pas avec cette aide mécanique lorsque les parents réalisent leurs tâches domestiques, il est nécessaire de temps à autre d’encourager les enfants afin qu’ils tentent e marcher sans assistance.

Il retarde la transition entre le quatre pattes ainsi que la marche

La transition entre le quatre pattes et la marche se fait juste à l’instant où les trotteurs sont les plus employés. Il faut garder en tête que, même si les mouvements du petit sont assez maladroits, il s’agit d’un processus indispensable pour son développement moteur.

Ce qui arrive avec cet équipement c’est que cette transition est retardée et peut nuire au développement du petit. Il est important alors que les parents fassent attention à que les petits passent toutes ces transitions. Réussir à marcher n’est pas uniquement du à la mobilité mais aussi au développement musculaire.

Et enfin, les Trotteurs pour Bébés Empêchent les Chutes alors que cela Fait Partie de leur Apprentissage

Pour finir, les parents ne désirent pas que leurs petits tombent quand ils tentent de faire leur premier pas ; souvenons-nous que les chutes contrôlées sont plutôt importantes quant au développement des petits. Il est sur que les chutes peuvent parfois causer de la douleur et représentent la sensation de vide et de danger. Cependant, au moyen de ces dernières, les petits apprennent comment contrôler l’espace ainsi que la gravité.

Sur ce point, il faut souligner qu’il ne s’agit pas d’un souci provenant de l’équipement mais davantage de la surprotection des enfants. Limiter les petits chutes qui apprendront au petit ne désigne pas l’enjeu, il est assez important de limiter le risque des éléments l’entourant et disposer d’un sol adapté. Bref, le trotteur bébé pourrait altérer le développement de vos enfants. En dehors de ça, il n’y a pas de gros risques à laisser les petits s’amuser de temps à autre avec cet équipement.

Le Trotteur : un Danger pour Bébé ?

Les informations compilées par le biais des services d’urgence des hôpitaux américains et européens au fil des vingt dernières années prouvent invariablement que les trotteurs représentent des objets dangereux, dont l’usage entraîne tous les ans l’admission de nombreux enfants à l’hôpital.

Ces équipements sont d’ailleurs proscrits au Canada depuis l’année 2004. Côté France, il est sévèrement pointé du doigt par les autorités tandis que l’association européenne pour la sécurité des enfants se bat pour son interdiction puisque de multiples modèles ne sont pas en vigueur avec les normes françaises de sécurité instaurées en 2005 définissant les exigences de sécurité ainsi que les méthodes d’essais.

En fonction de cette organisation, près de quatre vingt pourcents des accidents avec cet équipement se font dans les escaliers où le petit chute, causant dans la plupart des situations, un traumatisme crânien ou des lésions cérébrales. Parmi les autres accidents récurrents : on retrouve les brûlures puisque les parents laissent leur petit s’amuser avec le trotteur dans la cuisine.

L’association européenne pour la sécurité de l’enfant déconseille fortement elle également son usage et demande son interdiction sur le marché depuis plusieurs années. Ainsi, il est interdit dans les crèches françaises et chez les assistantes maternelles. Pourtant, cet équipement est toujours en vente libre dans la France et de multiples parents continuent à l’utiliser par manque de renseignements.

Le Trotteur Pourrait Gravement Nuire à l’Apprentissage de la Marche de Bébé

Les psychomotriciens déplorent également l’impact du trotteur sur le développement de la marche chez les enfants. Son usage intensif peut causer du tort au développement naturel de la locomotion. Les enfants, qui ont l’impression d’avancer sur la pointe des pieds, se bougent sans faire d’effort et ne découvrent pas réellement la coordination des bras et des jambes.

Il les empêcherait de rencontrer leur propre équilibre car ils se retrouvent trop tôt en position verticale. En outre, puisqu’ils ne peuvent pas changer de position même s’ils le désirent, ils se fatiguent très vite et ne peuvent détendre leurs muscles. Il est donc nécessaire de considérer l’équipement comme un jeu et pas comme un simulateur de marche ou un « baby-sitter ». Par conséquent, son utilisation ne doit pas dépasser vingt minutes par jour.

Certaines études prouvent quant à elles que les petits installés trop tôt dans un trotteur marchent en moyenne entre trois à six semaines plus tard que les autres. Ce genre d’objet semble également favoriser un développement différent comme notamment des enfants qui passent l’étape de la marche à quatre pattes ou qui débutent à se déplacer sur les fesses.

Cela ne semble avoir aucune conséquence, cependant on retrouve un véritable lien entre le fait de se déplacer à quatre pattes et le développement du langage. Le fait de se déplacer directement debout pourrait engendrer des retards.

On constate également des déformations au niveau des hanches, des jambes et des pieds. Ces déformations ne sont pas toujours constatables mais demeurent plus fréquentes auprès des enfants ayant utilisé un trotteur bébé.

Se servir d’un trotteur trop tôt présente également son lot de conséquences. Il est impératif de patienter jusqu’à ce que votre enfant puisse s’asseoir seul pour l’installer même s’il est préférable de ne pas s’en servir du tout. On détecte également des troubles de l’équilibre auprès des enfants s’étant servi d’un youpala.

Comme il est tenu debout sans faire d’efforts, il a tendance à avoir le buste plus en avant que ce qu’il ne devrait et les jambes trop en arrière. Par conséquent, son centre de gravité est modifié et son équilibre naturel perturbé.

Quels sont les Risques d’Accidents avec un Trotteur ?

Les risques d’accident avec un youpala sont multiples. Sans s’intéresser au détail de chacun, voici une petite liste des risques les plus réguliers :

  • La vitesse. En se servant d’un trotteur, votre enfant se déplace à une vitesse bien plus haute que la normale, ce qui optimise considérablement les dangers de choc contre les murs ou les meubles.

  • Le basculement en arrière. Puisque l’équilibre de votre enfant n’est pas naturel avec un trotteur, le plus petit obstacle peut perturber son équilibre et le faire se renverser en arrière, sur la tête.

  • Les chutes. Toujours en rapport avec la vitesse du trotteurs, les chutes sont davantage violentes qu’à l’habitude, surtout dans les escaliers. Si vos escaliers doivent continuellement sécurisés, les risques d’accident sont multipliés avec cet équipement.

Conclusion

Les Avantages du Trotteur

On se sert du trotteur comme un youpala. Son objectif étant principalement de familiariser l’enfant avec les diverses phases de la marche avec des conditions de sécurité optimales car il est bien sécurisé dans sa nacelle, en position debout. En plus d’offrir la possibilité à l’enfant de se tenir debout avec assurance, un usage régulier de l’équipement tonifie et développe les muscles de ses jambes.

L’outil permet aussi une acquisition plus rapide de la coordination des mouvements des membres inférieurs du petit et il participe activement à son éveil en agrandissant considérablement son champ de découvertes. Pour finir, le trotteur permet à l’enfant d’optimiser sa confiance, en lui offrant la possibilité de se débrouiller seul, sans avoir besoin de ses parents. Et pendant qu’il est occupé à se balader, il ne risque pas de lui arriver d’autres risques.

Les Inconvénients du Trotteur

Toutefois, le trotteur présente plusieurs points faibles. Pour commencer, il ne peut convenir qu’aux enfants capables de correctement s’asseoir et de marcher en se tenant à quelque chose c’est-à-dire à partir de 8 mois à peu près et cela même si plusieurs concepteurs le préconisent à partir de six mois.

Ensuite, il est nécessaire que les parents demeurent vigilants pendant son usage. Effectivement, l’enfant étant confiant, il risque de se balader dans des lieux risqués pour lui. Il faut donc faire nettement attention aux pentes, aux escaliers tout comme aux coins de meubles positionnés près de leur tête.

à Voir aussi :

entretien-maison-nettoyage