Comment Utiliser un Microscope ?

En apprenant les bases de l’usage d’un microscope, vous sécuriserez votre produit et profiterez d’un précieux équipement de recherche. Voyons ensemble son utilisation plus en détails.

utilisation microscope

Un instrument simple d’utilisation au premier abord, le microscope nécessite cependant beaucoup d’attention afin d’éviter de vite l’endommager. En fonction des genres et des modèles, le microscope peut être très compliqué c’est pour cela qu’il faut prendre en considération certaines règles pendant son usage. Afin de prolonger la durée de vie de l’équipement, les règles que nous allons voir ensemble seront très pertinentes. Découvrons cela plus en détails désormais. Nous vous invitons à venir découvrir aussi cette page : Choisir Microscope

Comment manipuler le microscope au début ?

Pour commencer, il faut faire attention à votre équipement en le saisissant avec précaution. Faites attention de ne pas déposer vos doigts sur l’oculaire qui se révèle très sensible. Il en va de même pour l’objectif ainsi que les préparations qu’il vous faudra observer afin d’éviter les poussières qui peuvent nuire à l’observation d’un quelconque spécimen. Limitez les gestes brusques et à l’inverse saisissez le microscope au moyen de la potence, la poignée ou en soulevant le socle avec soin. Désormais, mettez en fonctionnement l’éclairage et l’ajustez d’abord au maximum. La lumière devra être mise en direction du miroir afin que la lumière soit orientée vers l’axe du tube optique. Ensuite, ouvrir intégralement le diaphragme qui offre la possibilité d’ajuster l’intensité de la lumière. Bien entendu, ces paramétrages pourront être réajustés en fonction de l’observation à effectuer. Le tube optique peut également être abaissé au moyen de ses vis macrométriques. Attention cependant, il faut toujours employer le plus petit objectif pour commencer.

A lire : Comment Calculer le Grossissement Microscope ?

Effectuer la préparation microscopique

La préparation comporte une lame porte objets, une lamelle permettant de couvrir le spécimen ainsi que le spécimen de petite taille que vous pouvez observer. Voilà le processus à suivre afin d’installer ces éléments sur l’appareil :

Si le spécimen à analyser est liquide, il faut dans ce cas prélever au compte-goutte le liquide et en déposer au milieu de la lame.

Si le spécimen est solide, mettez pour commencer une goutte de liquide au milieu de la lame (on emploie fréquemment de l’eau ou bien un colorant particulier). Ensuite, au moyen d’une pince, déposez le spécimen au sein de la goutte et recouvrez la intégralement avec la lamelle. Absorber l’eau qui déborde par le biais d’un papier filtre. Il ne faut pas qu’il y ait trop de liquide sur la préparation.

En ce qui concerne les éléments solides de genre poudre, il n’y a pas lieu d’employer de l’eau ou quelconque liquide. L’observation s’effectue à sec.

Pour les petits animaux ou les composants solides et épais, employez une lame concave.

Déposez pour finir la préparation sur la plate, évitez d’ajouter de l’eau sur l’objectif avant de passer à l’observation de l’objet.

Mise au point ainsi qu’observation

Le spécimen à observer est au milieu de la platine, élevez ensuite la platine au plus près des objectifs. Faites gaffe à ce que la lame ne se brise pas. Afin d’effectuer une mise au point au plus petit grossissement, en regardant par le biais de l’oculaire, abaissez avec soin la platine grâce à la vis macrométrique jusqu’à ce que le spécimen à analyser soit net. Afin d’optimiser la mise au point, réaliser un réglage grâce à la vis micrométrique. Vous pouvez ensuite effectuer les ajustements de l’éclairage en fermant ou bien en ouvrant peu à peu le diaphragme.

Afin d’effectuer une mise au point au moyen ou gros grossissement, fermez le diaphragme afin d’accroître la profondeur de champ, tournez la vis micrométrique dans un sens puis dans l’autre. Il est interdit d’employer la vis macrométrique pour les mises au point au fort et moyen grossissement. Pour des variantes ne comportant pas de surplatine, il faut employer la main afin d’orienter la lame. A l’inverse, employer la vis de déplacement en la dirigeant d’avant en arrière puis de droite à gauche. Sélectionner une zone sans bulle, claire et net afin de réaliser l’observation. Vous pouvez également fixer la préparation par le biais des valets.

Vous pourrez ensuite observer votre spécimen par le biais de l’oculaire et modifier l’objectif si vous en avez la nécessité notamment si le grossissement ne se montre pas suffisant, sélectionnez l’objectif de grossissement au-dessus. Reproduisez alors la mise au point grâce à la petite vis. Afin de calculer le grossissement, il faut multiplier le grossissement de l’oculaire au moyen du grossissement de l’objectif. Gardez en tête que vous ne devez pas faire de mise au point en rapprochant l’objectif de la platine.

Rangement du microscope

Quand vous aurez terminé vos observations, conservez la même attention que quand vous l’avez mis en place afin de limiter les dégradations. Retirez la lame de la table de préparation et la stocker dans l’espace conçu à cet effet. Avant de la stocker, il faut remettre l’équipement sur le plus petit objectif et rouvrir le diaphragme au maximum. Bien entretenir le microscope notamment sur la platine et retirer les poussières qui auraient pu se mettre sur les lentilles. Dans ce but, vous pouvez employer un chiffon doux imprégné d’alcool. Pour finir, abaisser le tube optique et installez le microscope au sein de sa housse ou de son étui avec soin.

A voir également : Le Test du Microscope Buki – MR600

Comment l’entretenir ?

Nettoyer les oculaires

Afin d’entretenir les oculaires, débutez par dépoussiérer en employant un souffleur ou bien une poire soufflante. Saisissez ensuite un coton-tige imbibé de solution d’entretien pour lentilles et effectuez des mouvements circulaires venant de l’intérieur vers l’extérieur de l’oculaire. Finissez en essuyant les lentilles grâce à du papier optique.

Nettoyer les objectifs

Conservez-les maintenus à l’équipement. S’il s’agit d’objectif à immersion, essuyez pour commencer l’huile puis employer un papier imbibé de nettoyant afin de les entretenir. Pour les objectifs à sec, utilisez un chiffon imbibé d’alcool ou bien d’alcool/éther afin de les entretenir.

Quelques astuces afin d’optimiser la durée de vie d’un microscope

Comme tout équipement, vous avez la possibilité d’optimiser la durée de vie d’un microscope en prenant l’habitude de plusieurs gestes. Pour commencer, évitez de positionner votre instrument optique au sein d’un endroit humide où les vapeurs d’eau sont très conséquentes. Pensez ensuite à l’éloigner des endroits poussiéreux afin de limiter l’accumulation des poussières sur la structure externe ainsi que les composants optiques. Si vous en avez la possibilité, essayez constamment de couvrir votre équipement au moyen d’une voile ou d’une housse. De cette façon, il sera correctement protégé de la pollution mais aussi de l’humidité.

Certaines composantes de l’équipement doivent également recevoir une attention plus spécifiquement. Comme c’est la situation des lentilles. Dans ce sens, la meilleure alternative pour les préserver et prolonger leur durée de vie est d’éviter de les manipuler avec vos doigts. Sinon, entretenez-les par le biais d’un chiffon doux. Plusieurs attitudes sont aussi à éviter lors du démontage de l’équipement. Cela est d’autant moins pertinent si votre équipement est simple à nettoyer. D’autre part, nous vous déconseillons d’employer de l’huile afin d’astiquer les crémaillères. De cette manière, vous limiterez plusieurs dégradations.

Si vous désirez prolonger la durée de vie de votre équipement, il ne faut pas non plus mettre de côté la maintenance. Vous pouvez l’effectuer vous-même ou faire appel à un spécialiste, en fonction de vos capacités. Dans toutes les situations, elle comprend le contrôle du fonctionnement général de l’équipement et son graissage.

entretien-maison-nettoyage