Comment Fabriquer soi-même une Remorque Vélo ?

Vous souhaitez acquérir une remorque vélo ? Avez-vous pensé à la concevoir vous-même ? Découvrons différentes méthodes afin d’y parvenir.

Le vélo est un moyen de locomotion simple, rapide, sportif et respectueux de l’environnement. Le porte-bagage d’un tel accessoire offre la possibilité d’intégrer pas mal d’objets comme des bidons par exemple. Cependant, le volume de ce dernier demeure malheureusement assez restreint. C’est pourquoi afin d’avoir nettement plus de place, il faut envisager une solution. Il s’agit de la remorque vélo.

fabriquer remorque velo

Or, face au nombre de modèles présents sur le marché, il peut être compliqué d’effectuer un choix. En plus de cela, le prix d’un tel produit n’est pas forcément accessible à tous. C’est pourquoi à travers cet article, nous allons découvrir ensemble comment concevoir une remorque vélo soi-même. Nous vous invitons à venir découvrir aussi ceci : Meilleures Remorques Velo

Concevoir une remorque de vélo mono-roue en aluminium

Raison et outils nécessaires

Notre idée est de faire une remorque mono-roue assez légère. Cela nécessite au final peu d’outillage et cela ne coûte pas cher. Vous vous posez peut-être la question : « Pourquoi une remorque mono-roue et pas deux roues ? ». Tout d’abord car il faut dénicher deux roues ayant des dimensions semblables, ce qui peut prendre pas mal de temps. Le point fort majeur du modèle mono-roue est qu’il peut suivre extrêmement précisément (au centimètre près) le passage de la roue arrière du vélo. De cette façon, on évite pas mal de soucis au niveau des virages ainsi que sur des chemins sinueux et étroits. En outre, grâce à une mono-roue, il est possible de se mettre en danseuse sans soucis. Par rapport à la stabilité de l’ensemble vélo-remorque, elle est grandement plus importante avec un modèle mono-roue. Pour ce qui est des deux roues (par conséquent deux frottements au sol), elles ont un moins bon rendement que les modèles avec une roue. En effet, il faut plus d’énergie afin de progresser à la même vitesse avec des produits deux roues.

Par rapport à la robustesse, nous avons choisi la fixation à la tige de selle. Effectivement, on voit en observant les commentaires sur le web, que la fixation sur l’axe de la roue ne demeure pas la meilleure des alternatives. Dans ce cas, le danger de casse de l’axe de roue est conséquent puisque l’axe des roues n’est pas prévu pour supporter ce type de contrainte physique. Il faut savoir que même une fixation sur les haubans du cadre peut engendrer une déformation, voir même dans le pire des cas la casse du cadre. Sachez qu’il est possible de choisir un axe de roue afin de mettre une remorque mono-roue (remorque BOB). Or, pour cela, il faut prendre en compte que l’axe coûte environ trente euros.

A examiner : Le Test de la Remorque Vélo Tiggo Jogger 802-D02 JBT03N

Afin de concevoir ce modèle mono-roue, des outils sont évidemment nécessaires. Voici un listing de ces derniers : scie, perceuse, mètre, clés, étau ainsi que marteau. Pour le matériel, vous devrez vous équiper de plusieurs éléments, que voici : un vélo enfant (16″ si possible), deux tubes ronds, d’un mètre, composés d’aluminium, un tube carré d’un mètre en aluminium (permettant l’intégration du tube rond à l’intérieur), une caisse fait de plastique étanche, une vielle roue de 700, des sangles, des bouchons composés de liège, une roulette (genre caddie), une tige filetée, des boulons, des rondelles, sans oublier la fameuse mousse expansive.

Pour ce qui est du vélo enfant, il donne la possibilité de récupérer deux choses. Il s’agit de l’ensemble fourche/roue avant ainsi que du collier de tige de selle. La fourche du vélo enfant devra être démontée. Quant au collier de serrage de la tige de selle, il devra pour sa part être coupé à la scie. Sachez que ce dernier doit correspondre au diamètre de la tige de selle du vélo transportant la remorque de vélo mono-roue. C’est cet élément qui va être utile en tant que attache de la remorque au vélo. Par rapport à la remorque, elle est faite quant à elle de deux tubes central en aluminium. L’un d’entre eux est droit, emboîté puis vissé dans la fourche du vélo enfant. Concernant l’autre, il est cintré.

Les différentes étapes

Le tube en aluminium de la remorque vélo possède un diamètre plus petit que celui de la fourche. Afin de contourner ce souci, il a fallu trouver un cintre de vélo. Le tube en aluminium doit entrer dans le cintre de vélo, qui lui-même va dans la fourche. Dans ce but, vous devrez certainement fendre un morceau de cintre sur toute sa longueur. Même chose pour une partie du tube en aluminium. Pour que tout rentre parfaitement, n’hésitez pas à vous servir d’un marteau. Sachez que l’intérieur de la fourche demeure assez conique. Le morceau de cintre a par conséquent pour utilité seulement le début de la fourche, là où est présent le filetage.

L’ensemble devra être percé deux fois. Les deux trous obtenus permettront de mettre en place une tige filetée. Cette dernière sera boulonnée (au moyen de rondelles) puis par la suite coupée afin d’obtenir une largeur total de la remorque de quarante centimètres tout au plus. En effet, d’après les concepteurs de remorque de vélo mono-roue, une remorque mono-roue d’une largeur allant au-dessus de quarante centimètres n’est pas stable.

Le second tube en aluminium doit pour sa part être cintré. Dans ce but, intégrez un tube verticalement et une vieille roue de 700 dans l’étau. Ensuite, avec des sangles, cintrez le tube jusqu’à avoir un angle de 90 degrés. Pour ce qui est des deux tubes, ces derniers auront été remplis avec de la mousse expansive. Cela offre la possibilité de solidifier les tubes tout en conservant un poids assez moindre.

L’attache de la remorque de vélo mono-roue quant à elle est effectuée avec différents éléments : un fer carré d’à peu près sept centimètres, un collier de tige de selle et une roulette. Cet élément garantit divers points tels que le serrage de la remorque de vélo mono-roue sur la tige de selle de la bicyclette, le débattement vertical mais également l’articulation horizontale de la remorque.

En outre, il faut savoir que le fer carré est percé d’un diamètre semblable à celui de l’axe de vissage du collier de tige de selle. La totalité est solidifiée avec une tige filetée ainsi que des boulons, servant également de vis de serrage de l’ensemble sur la tige de selle du vélo. Pour ce qui est du fer carré, l’armature (et par conséquent le roulement à bille) de la roulette s’avère être vissé.

Construction d’une remorque vélo en bois

Si vous êtes toujours désespérer de ne pas avoir déniché le bon produit dans le commerce et que nos différentes méthodes ne vous ont pas convaincu, pourquoi ne pas concevoir un modèle en bois ? C’est ce que nous allons faire ensemble avec une caisse (dotée de dimensions de 80 x 60 x 40) en contreplaqué de 10 mm installée sur un cadre fait en tasseaux sur lequel sont mises les roues de 700 avec des équerres en aluminium. Evidemment, les roues ne seront pas en bois !

Découvrons ensemble le résultat obtenu. Le couvercle est juste emboîté et attaché par un tendeur. Pour ce qui est des cotés de la caisse ainsi que du fond, ils sont cloués et collés. Les angles sont quant à eux optimisés avec des tasseaux carrés vissés. En outre, l’attelage au vélo demande des renforts à l’intérieur de la caisse.

L’attelage est composé de trois tasseaux ainsi que d’une équerre métallique. Tout est relié avec des boulons. Ainsi, le tout est démontable mais également réparable. Pour cette réalisation d’une remorque vélo en bois, un élément a été spécifiquement conçu afin de s’adapter au porte bagage et afin de recevoir le timon de la remorque. Il s’agit d’une béquille pouvant s’emboîter sur le coté, et permettant un maintien de la stabilité de la remorque une fois que cette dernière est séparée du vélo.

Désormais, découvrons les dessous de la remorque. La caisse est solidaire du cadre grâce à la présence de deux loquets en bois. Enfin, les roues sont aisément et rapidement démontables afin d’optimiser le stockage de l’ensemble. Terminons avec une spécificité de la caisse : les deux loquets ainsi que les deux tasseaux qui garantissent le centrage sur le cadre.

A consulter aussi : Le Test de la Remorque Vélo SAMAX

Autre méthode pour concevoir une remorque à vélo artisanale

Quel est le matériel nécessaire ?

La finalité est ici de concevoir une remorque offrant par exemple la possibilité de mettre et de transporter une planche de surf derrière un vélo. Pour cela, il vous faudra différents outils : deux roues 16 pouces (BMX enfant), des barres en acier de diverses sections ainsi que des tubes en aluminium. Pour ce qui est du temps passé, envisagez six bonnes heures. Par rapport à l’apprentissage de la soudure, comptez quatre heures. La construction quant à elle va prendre dix heures. Par rapport au coût de tout ça, sachez qu’une paire de roues va vous coûter environ 40 euros. Pour de l’acier, envisagez 10 euros et pour de l’aluminium 20 euros (avec peinture anti-corrosion).

Étapes à suivre

Vous ne trouvez toujours pas une remorque vélo adaptée ? Dans ce cas, pourquoi ne pas en concevoir une vous-même ? Dans ce but, vous devrez faire un plan de remorque original. Il faut également avoir des notions en soudure. Ce que nous voulons ici est une remorque maniable et légère. Elle doit pouvoir supporter un certains poids, en cas de nécessite. Cela peut être du matériel, des outils, des courses, voire même d’un individu.

Pour ce qui est de la légèreté, l’aluminium semble idéal puisque c’est un matériau inoxydable. Or, souder de l’aluminium demande du matériel assez cher mais également un savoir-faire que tout le monde n’a pas ! C’est pourquoi nous vous conseillons de vous tourner vers l’acier. Sachez que la composition de la remorque demeure plutôt simpliste : un essieu puis au-dessus de ce dernier une structure portante. La totalité de cela est reliée avec des tubes en aluminium (non soudés) à la tige de la selle du vélo.

Pour cette remorque artisanale, concevez un essieu « universel ». Surdimensionnez le produit par rapport à vos besoins. L’essieu est en tout cas l’élément essentiel de la fabrication et les autres pièces pourront toujours être bricolées s’il y a une quelconque défaillance.

L’essieu est fait de deux roues qui sont elles-mêmes reliées avec une barre en acier de section en L. Prenez des roues arrières de VTT enfant afin d’obtenir un moyeu plus long. Sur chacune de ces dernières, décalez le moyeu dans le but que ce dernier ne dépasse que d’un unique côté, celui qui est lié à la remorque. Un des soucis majeurs est par la suite de parfaitement souder de façon symétrique les deux roues sur la barre afin de bien respecter le parallélisme. Ensuite, vous devrez souder deux petites plaques en acier sur le dessus de la barre. Quand ces différentes plaques seront percées, vous obtiendrez un produit pouvant accueillir n’importe quelle structure (siège enfant ou encore caisse), amovible puisque boulonnée directement sur l’essieu. Vous pourrez ainsi mettre facilement la remorque dans un coffre.

Puis, par rapport à la verticale de l’essieu, intégrez une structure dotée de barres d’acier dans le but de surélever la planche devant se mettre dessus. Finalisez votre réalisation avec la dernière partie faite de grands tubes en aluminium (un de 1,50 mètre et deux d’un mètre) reliant l’œuvre à la selle de la bicyclette. Le résultat est une remorque légère, se maniant facilement et peu coûteuse. Bref, vous aurez de quoi caser toutes vos affaires. Désormais, vous savez comment fabriquer une remorque vélo !

entretien-maison-nettoyage