Balance de Cuisine – Quels Mécanismes et Comment ça Marche ?

Les balances de cuisine sont nombreuses. Cependant, malgré leur grand nombre, leur fonctionnement demeure à peu près semblable. Découvrons ce qu’il faut savoir sur ce dernier.

balance de cuisine boulanger Boulanger Balance Cuisine New Balance De Cuisine Auchan ? MOST POPULLAR

Beaucoup de personnes se servent des différents genres de balances afin de peser ingrédients, objets, animaux ou encore personnes. Or, ces instruments ne marchent pas tous de la même manière. C’est pourquoi nous allons vous expliquer en détails les mécanismes permettant aux balances de cuisine de marcher. Vu que toutes les balances ne se servent pas des mêmes mécanismes, découvrons ensemble tout ce qu’il y a à savoir sur ces dernières. N’hésitez pas à venir découvrir également ceci : Choisir Balance de Cuisine

    1. Les bases du fonctionnement d’une balance

Sur chaque balance électronique, la touche Tare est présente. Cette dernière a pour utilité de remettre la balance à zéro. Cela signifie qu’il est possible de mettre un bol rempli de confiture dessus, et en appuyant sur Tare, la balance va alors se remettre à zéro. Vous pourrez par la suite intégrer des ingrédients dans votre bol et mesurer ces derniers à partir de zéro.

La tare a également la caractéristique de remettre la balance à zéro tout en gardant en mémoire le poids de ce qui était auparavant présent sur l’appareil. Cela signifie que si vous disposez un récipient vide dessus, que vous pressez la tare, la balance va alors se remettre à zéro. Ensuite, si vous ôtez le récipient, la balance affichera moins cent cinquante grammes par exemple. Ainsi, cela signifie que cent cinquante grammes était le poids du récipient vide. Si vous remettez le récipient vide sur l’appareil, cela va alors remonter jusqu’à zéro. C’est très pratique car ça nous offre la possibilité de mesurer plusieurs ingrédients différents sans devoir refaire la tare à chaque fois. Par exemple, on va disposer le récipient vide sur la balance, presser sur Tare, effectuer une mesure pour le premier ingrédient, verser ce dernier dans le bol de mélange, remettre le récipient vide sur l’accessoire qui sera une nouvelle fois à zéro et peser le deuxième ingrédient etc.

A visualiser : Quelle Balance de Cuisine faut-il Choisir ?

Pourquoi les mécanismes ne sont-ils pas semblables ?

Certaines balances mesurent la masse alors que d’autres modèles s’occupent du poids. Si vous emportez ces deux genres sur la lune, la balance à masse vous offrirait la masse précise d’un échantillon lunaire tandis que celle à poids offre des résultats qui sont directement affectés par la gravité. Une balance à masse caractérise la masse en balançait une masse inconnue contre une qui est connue. Pour ce qui est des instruments de pesage dernier cri, les balances à masse se servent en règle générale d’un système de restauration de force concevant une force afin de balancer la force effectuée par la masse qui est inconnue. Une balance à poids, pour sa part, dévoile le poids en mesurant une déformation. Par conséquent, les ressorts s’avèrent être déformés par la charge. Ainsi, la force nécessaire dans le but de déformer le ressort est mesurée et changée en poids.

Balances mécaniques

Une balance à crochet, suspendue ou à ressort agit via un principe se basant sur la loi de Hooke. Cette dernière stipule que la force émise sur un ressort se révèle être proportionnelle à la distance effectuée par le résultat de la force. Cela est représentée sous forme d’équation. Cette dernière est F = kX. Le terme F représente la force émise par le ressort. Pour ce qui est du terme X, il s’agit de la distance parcourue. Enfin, concernant le terme K, c’est la rigidité constante qu’émet ce ressort. Vous comprenez désormais que certaines balances dévoilent des résultats en Newtons. Les modèles à ressorts sont accessibles et simples à utiliser mais elles sont restreintes par le ressort. Si ce dernier perd son élasticité, sachez que les résultats en seront directement affectés.

Balances digitales

La cellule de charge

Il y a divers genres de cellules de pesage mais nous allons nous attarder sur les capteurs à jauges de contraintes puisqu’ils sont souvent présents dans les instruments de pesage. Une cellule de charge est la plupart du temps un capteur (souvent nommé un transducteur). Il s’agit d’un élément en métal robuste et assez élastique afin d’être déformé par une charge, où des jauges de contraintes sont attachées. Lorsqu’une charge est mise sur la balance, cette fameuse jauge de contraire change la force émise par l’équipement pesé sur la cellule de charge en signal électronique. Quand ce dernier est ôté de la balance, la cellule de charge redevient comme elle était à l’origine. Il faut savoir que la cellule de charge caractérise la capacité de l’instrument. En effet, la capacité est la masse maximale pouvant être mesurée avant que la déformation ne soit permanente ce qui peut dégrader l’instrument.

Comment marche la jauge de contrainte ?

Les jauges de contraintes sont la plupart du temps des conducteurs électriques qui sont attachés à une pellicule. Il s’agit d’un revêtement fin conduisant l’électricité. Lorsque la pellicule s’avère être soumise à divers changements, les conducteurs électriques changent eux également. Lorsqu’un objet est mis sur la cellule de charge, cette dernière fléchit (ou elle est sous contrainte) ce qui a pour impact de changer la résistance électrique. La résistance est pour sa part enregistrée par les fameuses jauges de contraintes. Lorsque l’objet est enlevé, les cellules de charge redeviennent comme elles étaient à l’origine tout comme les jauges de contraintes. La variation de la résistance électrique est changée en signal digital qui est par la suite traiter afin d’être lisible sur l’écran.

Vu que la cellule de charge mesure surtout la masse en convertissant la déformation conçue par la charge en signal électronique, cette dernière est fortement sensible aux déformations accidentelles comme les chocs ou les changements de température. C’est pourquoi il est primordial de bien traiter les instruments de pesage et de parfaitement les calibrer.

A prendre en compte aussi : Le Test de la Balance de Cuisine Adoric

Le fonctionnement d’une balance mécanique

Balances mécaniques

Les balances mécaniques sont la plupart du temps des balances à fléaux. Le nombre de fléaux ne remplace pas la manière dont fonctionne la balance. En effet, ils intègrent des incréments ce qui optimise la précision. Les modèles à triples fléaux agissent via le même principe que ceux à doubles plateaux auxquels vous penser sans aucun doute quand vous entendez le terme balance. Il faut savoir qu’elles comparent une masse connue à une inconnue et par conséquent elles ne demeurent pas affectées par les variations de gravité.

Sachez également que chaque fléau possède un contrepoids mobile. Il est possible de faire coulisser ce dernier dans les deux sens. Cela conçoit la masse connue et compare avec l’inconnue. Ainsi, l’objet que vous pesez s’avère être balancé avec les contrepoids. Un pivot est mis entre la force émise par les contrepoids ainsi que la charge. Le système de levier stipule que plus le contrepoids est éloigné du pivot, plus de force descendante est émise. Il faut savoir que le poids du contrepoids ne varie pas d’un à dix kilos. Lorsque le contrepoids est éloigné du pivot, il émet plus de force. Ainsi, il balance plus de poids.

Lorsque vous calibrez une balance à fléaux, vous vous assurez que lorsqu’elle affiche zéro, les contrepoids sont également près du pivot. Par conséquent, ils n’émettent pas de force afin de balancer le poids. Les modèles à fléaux s’avèrent être calibrés via une vis à zéro qui est la plupart du temps mise sous le plateau de pesage. Les différents contrepoids font coulisser les fléaux en direction du haut ou du bas. Ainsi, le balancer pointe vers zéro lorsqu’il n’y a aucun objet sur la balance si le produit est bien calibré.

Et le fonctionnement d’une digitale

Il y a différentes technologies présentes dans les balances mais beaucoup de modèles digitales modernes se servent d’un mécanisme de restauration de force. Sachez que la restauration de force électromagnétique est la plupart du temps présente dans les balances analytiques. Le concept différenciant les modèles à poids des modèles à masse est le même : une force de réaction conçue afin d’être comparé à la masse inconnue. Le plateau de pesage est quant à lui attaché à une bobine électromagnétique conduisant le courant électrique. La bobine flotte dans un champ magnétique conçu par un amplificateur. Le courant est pour sa part augmenté dans le but de maintenir la position du niveau. La force de réaction qui est conçue est mesurée et traduite via différents instruments électroniques afin d’avoir un résultat lisible. Enfin, sachez que le courant résultat est par la suite traduit en chiffres qui sont dévoilés à l’utilisateur.

Conclusion

La balance de cuisine est un instrument de mesure qui utilise les lois de la mécanique. Ainsi, elle marche en effectuant l’équilibre entre deux forces pouvant être de natures différentes, mais dont au moins l’une est un poids. Il y a deux genres de balances. Les premières sont faites d’un levier où l’on a l’équilibre entre les masses, par rapport au point d’appui. Cela est le cas des balances à deux plateaux. Puis, il y a les modèles qui sont faits d’un levier où on a l’équilibre entre les forces, par rapport au point d’appui. Il s’agit notamment des balances électriques.

entretien-maison-nettoyage